dimanche 23 avril 2017

Une fille dangereuse

Couverture Une fille dangereuse
Auteur: Teresa Toten
Ed:  Hachette
Sortie: mars 2017
Genre: Thriller
Pages: 412
Synopsis
La loi du plus fort ? Il n'y a que ça de vrai. Dès que j'ai vu Olivia, j'ai su qu'elle était l'amie dont j'avais besoin. La fille à papa par excellence. Isolée. Vulnérable. Et pleine de secrets inavouables. Moi, c'est Kate. Je ne suis partie de rien, mais je suis prête à tout pour atteindre mes objectifs. Y compris l'utiliser, elle. Car, dans ce monde, il faut être le prédateur. Et non la proie.




Mon avis
Merci aux Editions Hachette et Babelio

Un petit coup de coeur pour "Une fille dangereuse", une fois plongé dans sa lecture il est difficile d'en ressortir. Et lorsque la dernière page se tourne, on reste avec un sentiment de manipulation. Car la manipulation est le fil conducteur de cette histoire. Celle-ci est contée tantôt par Kate, tantôt par Olivia. Elle se terminera dans les derniers chapitres par Kate et Olivia, ce qui laissera un sentiment terrible de doute et de confusion suite à un rebondissement assez effroyable. Il restera alors le tout dernier chapitre où l'on découvre la clé de ce doute mais qui clôture cette histoire d'une façon déroutante tout en laissant un sentiment d'avoir été manipulé depuis le départ.

Kate dès le début du livre sait ce qu'elle veut, rien ne se mettra en travers de sa route. Elle fera tout pour arriver à ses fins. Alors qu'au départ, j'ai eu du mal avec elle et beaucoup de peine pour Olivia, la donne va changer et on va peu à peu comprendre les agissements de Kate. Bien sûr, tout n'est pas acceptable mais de la manipulatrice elle va rapidement se retrouver dans le rôle de la manipulée. Elle a ouvert un peu trop son coeur, elle a laissé Olivia franchir ses barrières et il est trop tard pour faire machine arrière.

Mais toutes deux vont faire une rencontre qui va laisser des traces tant physiquement que psychologiquement. Les choses vont aller trop loin, la peur va s'installer. Elles devront agir en conséquence, feront-elles équipes? C'est ce que Kate voudrait bien croire, mais Olivia n'est peut-être pas non plus la personne qu'elle prétend être.

Un très bon livre pour ma part que j'ai dévoré d'une traite. Mon seul bémol c'est que je voudrais bien avoir une suite pour une fois!

mardi 18 avril 2017

In My Mailbox #39


Voici mon "In my mailbox" dont le but est partager avec vous mes dernières acquisitions de la semaine. Ce ne sera pas forcément un rendez-vous hebdomadaire. Voici donc mes derniers livres reçus.

Mes SP

Couverture Jusqu'au bout Couverture Une fille dangereuse Couverture La cave
Couverture L'homme qui haïssait le Bien

Je remercie les Editions Kero, Hachette et Robert Laffont 

   A bientôt pour un prochain IMM



dimanche 16 avril 2017

Malgré elle

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte
Auteur: David-James Kennedy
Ed:  Fleuve Noir
Sortie: 13 avril 2017
Genre: Thriller
Pages: 350
Synopsis
Paris, 1989. Au très chic lycée Henri-IV, les réputations se font et se défont. La magnétique Emma n’a pas conscience du pouvoir d’attraction qu’elle exerce sur les garçons. Yann. Arno. Manu… La liste de ses prétendants est longue. Mais c’est en Tom, ado solaire fou de sensations fortes, qu’elle a trouvé le confident idéal. Lui qui la connaît si bien.Un drame va survenir et assombrir le tableau de cette adolescence parfaite.

Paris, 2015. Les chemins se sont séparés. Tom est resté ce casse-cou qui faisait tomber les filles, profitant de la revente de sa boîte pour se laisser le temps de vivre. Jusqu'à ce jour où Lukowski, ancien d'Henri-IV envers lequel Tom se sent redevable, laisse deux messages désespérés, l'implorant de le retrouver.
Une fois sur place, il découvre la dépouille de son vieux camarade, flottant entre les rochers d'une lointaine côte suédoise. À l'intérieur de la maison voisine, un ordinateur portable et, sur l'écran, un défilé de photos accompagnées d'un mail menaçant. Emma ado, Emma adulte, Emma partout, sur chaque prise de vue. Qu'est devenue sa meilleure amie ? Qui était-elle réellement ? Pour qui et pour quoi devraient-ils tous payer après vingt-six ans ?

Mon avis

"Malgré elle" se déroule en deux temps, nous sommes en 1989, ce sont les années "lycée", les premiers amours, les amitiés, les clans, les boums et surtout le drame! Celui qui va faire basculer toute la fraîcheur et la candeur de l'adolescence. Emma, Tom, Arno, Yann et les autres, tous chavirent dès cet instant.

Puis nous sommes en 2015, 26 ans se sont écoulés, chacun a probablement fait sa vie, construit son avenir. Et un jour, Tom voit son passé le rattraper, il reçoit un coup de fil de Fabrice, un message laissé sur son répondeur, un message inquiétant. Dès lors, Tom est plongé dans une incroyable histoire. Il retrouvera Emma, son étincelle lorsqu'il était ado. 

Tous deux vont vite comprendre que leur vie ne tient qu'à un fil, qu'ils sont en danger et surtout que quelqu'un cherche à se venger de toute la bande malgré les 26 ans passés. Pourquoi? Qui? Voilà les questions qu'ils se posent tout en courant après la vérité à travers les routes mais surtout en tentant d'échapper à la mort.

Une histoire palpitante, avec quelques flash afin de comprendre le drame qui s'est déroulé il y a si longtemps. Tout le monde est suspecté et en même temps les morts tombent comme des mouches! J'ai beaucoup apprécié cette course-poursuite, ces moments de stress. Pourtant, j'ai eu un peu de mal au bout d'un moment à continuer à croire que Tom et Emma puissent aussi facilement échapper tout d'abord aux tueurs et surtout aux diverses polices des pays où ils se sont trouvés à un moment ou un autre. Mais soit, l'intrigue était très intéressante. Jusqu'au moment où on réalise le "pourquoi du comment" et là je suis un poil déçue car je voulais vraiment tomber sur une autre révélation, moins scientifique et plus au niveau du groupe de l'époque. Mais j'ai passé néanmoins un excellent moment.

mardi 11 avril 2017

Un oiseau dans la tête

Couverture Un oiseau dans la tête
Auteur: Sonia Bessonne
Ed:  Autoédition
Sortie: novembre 2016
Genre: Thriller
Pages: 116 (Epub)
Synopsis
La ville, les lumières, le métro, l'oiseau, les autres... et moi.
Fermer ma porte à clef, me barricader, m'échapper, courir à perdre haleine et le semer...
Il y a un oiseau en moi et il me fait peur...






Mon avis
Merci à Sonia pour ce SP

116 pages c'est peu pour se faire un avis objectif, c'est court et donc c'est un peu le "test ultime", ça passe ou ça casse. Il est difficile de pouvoir faire part de son ressenti sans donner trop de détail lorsque l'histoire est si courte. Et je suis quelque peu embêtée car j'étais emballée lorsque j'ai vu le genre "thriller" pour ce nouveau roman de Sonia. J'avais beaucoup aimé "L'échapée mexicaine" (clic clic sur le titre pour découvrir ma chronique) et j'avais donc hâte de lire la plume de Sonia sous mon genre de prédilection qu'est le thriller. 

Vous le savez, les thrillers c'est ma passion, comme dirait mon amie Merry, je suis devenue très très exigeante à la lecture de ceux-ci. Donc me voilà embarquée avec "Un oiseau dans la tête" et - aïe attention je vais dire le mot qui fâche - malheureusement je n'ai rien ressenti à la lecture de cette histoire. Tout d'abord je ne trouve pas du tout que ce livre puisse être classé dans la catégorie "thriller", nous sommes face à trois personnes qui ne sont pas stables psychologiquement, qui vont se côtoyer très peu de temps. Julian est un "simplet" gentil et serviable, Matt qui a tout d'un être qui a toutes ses cases et une Tessa qui m'a tapé sur les nerfs tant paranoïa est excessive et risible.

Tous les trois vont se retrouver en "huis-clos" l'espace de 24h et ça va tourner en cacahuète. Ce qui m'interpelle c'est tout de même cette coïncidence dès le départ entre Matt et Tessa dans le métro et Julian et Tessa (je ne veux pas trop en dire). Et sur la fin, la Tessa au lieu de s'enfuir avant que tout ne s'écroule reste dans les parages. La fin était prévisible pour ma part et nullement étonnante. 

Un petit loupé pour moi, je suis navrée Sonia, mais je voulais réellement rester objective. Je reste persuadée néanmoins que mon avis sera isolé vu les deux-trois chroniques que j'ai pu lire sur ton livre.

dimanche 9 avril 2017

La faucheuse, Tome 1

Auteur: Neal Shusterman
Ed:  Robert Laffont
Sortie: février 2017
Genre: SF-Jeunesse
Pages: 493
Synopsis
Les commandements du Faucheur
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

« MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu’en étant tué aléatoirement (« glané ») par un faucheur professionnel. Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité. Mais seul l’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux… »

Mon avis
Merci aux Robert Laffont de la Cité et NetGalley

Si vous êtes fan comme moi des parutions "Collection R", du côté science-fiction et surtout de l'originalité, alors ce livre est fait pour vous! Honnêtement, cela faisait un petit moment que je n'avais pas été aussi emballée par une histoire de ce genre, un petit coup de coeur donc

Nous sommes au 3ème millénaire, dans des conditions très spéciales: plus de maladie, plus de mort sauf par la main d'un Faucheur professionnel. Ceux-ci ont des quotas a respecter, on ne tue plus impunément. Deux adolescents - Citra et Rowan - seront pris en charge pour être formés, un peu contre leur gré il faut l'avouer, mais ils ont en eux ce petit quelque chose qui fait qu'ils seront aptes à cette "mission/vocation", ils ont de la compassion!

Et pourtant alors qu'ils débutent la formation à deux chez le même Faucheur, un événement va les séparer, pire va les "monter" l'un contre l'autre car l'issue à présent est qu'il n'en reste qu'un; le "vainqueur" devra glaner l'autre. Tour à tour au fil des chapitres, on découvre l'avancée dans le temps de Citra qui est une perfectionniste et de Rowan qui lui est - je trouve -  plus dans la compassion que Citra. Tous deux vont avoir un apprentissage bien opposé, Citra dans la tolérance après le glanage et Rowan plus dans le faste et la violence. Le petit plus est les petits passages de témoignage des deux Faucheurs/professeurs qui apportent vraiment la touche essentielle à l'histoire.

Le devoir de tuer est une maîtrise qu'il est difficile de ne pas franchir, on peut tomber dans l'envie, dans la soif de vengeance, dans la quête du pouvoir car avoir la vie de quelqu'un au bout de ses doigts demande justement une maîtrise de soif pour ne pas tomber du côté sombre. 

Une histoire vraiment addictive, qu'on ne pourra pas lâcher. Un monde qui paraît idyllique mais où la Mort est présente à chaque coin de rue, à chaque regard, derrière chaque porte.